Métropole Bleue Association de défense de l'environnement de la Métropole Nice Côte d'Azur

Une maison en bois brut: la fuste

Fuste. Réaisation et photo: François Alain

Fuste réalisée par François Alain www.le-fustier.com

Le bois en tant que matériau de construction intéresse une partie de plus en plus grande de la population. Les qualités qu’il présente ainsi que sa nature respectueuse de l’environnement le placent dans une position avantageuse par rapport aux matériaux de constructions traditionnels que sont le béton et l’acier.

Parmi ces nouvelles constructions, une en particulier a retenu mon attention, il s’agit des maisons en bois brut aussi appelées fustes.

Si dans certains départements les constructions en bois brut commencent à s’intégrer au paysage, dans les Alpes-Maritimes, il est encore assez difficile de faire l’éloge de telles habitations auprès des autorités publiques.

Qu’est-ce qu’une fuste ? Quels avantages présente ce type de construction pour la qualité de vie, la protection de l’environnement et l’économie ? Les documents d’urbanismes permettent-il réellement de construire une habitation de ce type ? Peut-on donner un avenir à ces constructions si naturelles dans nos environnements urbains ?

Qu’est ce que la fuste ?

La « fuste » est une technique de construction traditionnelle qui consiste en l’assemblage de fûts (troncs d’arbres bien droits débarrassés de leurs branches et de leur écorce) empilés, ajustés et croisés aux angles.

L’origine de cette technique nous vient des pays nordiques à l’époque des Vikings. De simples abris, ces constructions en bois brut sont ensuite devenues isbas, chalets et enfin maisons d’habitation modernes, confortables et durables.

La technique actuelle développée au Canada dans les années 60 (log building), permet grâce à des outils spécifiques tels que le compas-traceur à niveaux et la tronçonneuse, de produire des bâtiments parfaitement étanches à l’air, à l’eau, bien isolés et agréables à vivre.

Quels sont les avantages d’une fuste ?

Ecologie :

La fuste est une maison 100% éco-responsable. Une fuste est faite entièrement de bois coupés dans la région, qui nécessitent peu de transport et ne subissent aucun usinage ni traitement dangereux. La fabrication nécessite peu d’outils donc peu de pollution, et la fuste que l’on voudra détruire (après avoir abrité plusieurs générations) est totalement recyclable et biodégradable.
Le bois de construction présente des avantages pour l’environnement que le béton ou l’acier n’offrent pas.

Lors de leur croissance, les arbres absorbent le CO2 de l’atmosphère au rythme d’environ une tonne par mètre cube de bois nouveau. Ils fixent le carbone et libèrent l’oxygène que nous respirons.
Ce processus de transformation, par photosynthèse, permet de piéger le carbone durant la vie de l’arbre.

Si l’on coupe un arbre à maturité et que l’on conserve durablement le bois, le carbone reste piégé. Ainsi, l’exploitation raisonnée des forêts permet d’éviter que le carbone ne soit relâché. Mais surtout, elle garantit le renouvellement et la progression de cette ressource naturelle.

Édifier des maisons, fabriquer des meubles ou ériger des charpentes en bois apparaît comme la meilleure et la plus simple des manières d’agir pour l’environnement et lutter contre les émissions de gaz à effet de serre.

Une maison construite en bois permet de conserver les 15 à 20 tonnes de CO2 emmagasinées tout au long de la croissance des arbres qui auront été nécessaires à sa réalisation.

Confort :

La fuste est agréable à vivre. Les rondins de 30 à 40 cm de diamètre assure une bonne isolation thermique ainsi qu’une une bonne masse thermique (12 fois plus isolants que le béton, 400 fois plus que l’acier et 1500 fois plus que l’aluminium…). De plus, le bois assure une très bonne isolation phonique.

La structure des murs suffit en elle même pour assurer l’isolation. Aucun doublage n’est nécessaire permettant ainsi de profiter en intérieur de la beauté du bois. La surface d’un rondin est agréable, car la température ressentie est celle de l’air ambiant. Faible conducteur, le bois massif est un excellent régulateur thermique. En hiver, il maintient la chaleur absorbée et préserve la fraîcheur en été.

Solidité :

  • Résistance au feu : une fuste se consume en plusieurs heures, sans s’effondrer et sans dégagement de fumées toxiques grâce à l’absence de peintures et autres revêtements chimiques.
  • Résistance aux catastrophes naturelles : grâce à l’emboîtement solide des rondins. Une fuste peut se démonter pièce par pièce mais elle est quasiment indestructible.
  • Résistance au temps : une fuste conçue et traitée pour être bien abritée de l’humidité et des insectes a une durée de vie de plusieurs siècles.

Coût:

Fuste en construction (réalisation et crédit photo  F. Alain)

Fuste en construction (réalisation et crédit photo F. Alain)

Une fuste ne coûte pas plus cher qu’une maison « classique ». En effet le coût élevé de la main d’œuvre est équilibré par le faible coût de la matière première. De plus les bonnes propriétés thermiques dues à l’épaisseur des murs en rondins permettent des économies de chauffage.

Le prix de revient d’une fuste est lié au métrage de bois utilisé et au nombre d’entailles réalisées. Il est délicat de donner un prix précis avant d’avoir réalisé une étude détaillée. On pourra se baser sur une fourchette de prix se situant entre 500 et 650 euros par m² habitable pour l’ossature.

A ce prix, il convient d’ajouter celui lié au second-œuvre : sols, menuiseries, plomberie, électricité, chauffage, charpente et couverture. Il sera fonction des matériaux et des artisans retenus.
On peut estimer qu’une fuste « clefs en mains » se situera entre 1 000 et 1 400 euros /m² (Hors terrain).

Le prix est fonction du bois choisi (essence, diamètre moyen, transport), du type d’entailles ainsi que de leur nombre (main d’œuvre), de la complexité des travaux à réaliser.
Il ne faut donc pas hésiter à demander un devis personnalisé.

Rapidité de fabrication :

La préfabrication hors-site de la fuste permet un remontage rapide sur les fondations préparées à l’ avance.

Facilité d’entretien :

La fuste ne nécessite aucun entretien particulier, sauf si l’on opte pour une finition lasurée (facultative) qui devra être refaite périodiquement.

Développement durable :

En choisissant des constructions en fustes, vous privilégiez de petites entreprises locales et vous sauvegardez un savoir faire rare et unique. De plus la fuste nécessite plus de main d’œuvre et moins de fournitures en comparaison à une maison classique.

Il existe un fustier dans les Alpes-Maritimes, situé à Villeneuve d’Entraunes : www.le-fustier.com

Couper du bois, ce n’est pas tuer la forêt, mais simplement accompagner le travail de la nature. Prélever les arbres à maturité favorise le renouvellement de la forêt.
Et quand des coupes sont faites parmi les plus jeunes, c’est pour mieux encourager les plus beaux à se développer. Entretien, coupes et reboisements maintiennent également la diversité biologique et la vitalité de la forêt.

Entretenir la forêt, c’est aussi l’aménager, prévenir les chutes d’arbres, entretenir les sentiers, etc… Cela permet donc de créer des emplois durables.

Quelles contraintes se posent ?

La principale difficulté réside dans l’obtention du permis de construire. Cette contrainte est due le plus souvent à la méconnaissance de cette technique par les administrations et les pouvoirs publics. Une fuste n’est pas un chalet alpin et peut s’intégrer parfaitement dans toutes sortes d’environnements dans le respect des règles d’urbanisme locales.

Les Plan Locaux d’Urbanisme ne fixent pas de règle en ce qui concerne les matériaux de construction, ainsi un refus de permis de construire ne peut être motivé par l’utilisation d’un matériau. Au contraire, le Code de l’Urbanisme encourage l’utilisation de matériaux permettant d’éviter l’émission de gaz à effet de serre (Article L111-6-2 du Code de l’Urbanisme).

En revanche, ce refus peut être motivé en mettant en avant l’argument d’intégration dans le paysage de la nouvelle construction. En effet, les PLU fixent les modalités d’aspect extérieur des constructions. Cela implique qu’une nouvelle construction doit être en harmonie avec son environnement et le paysage dans lequel elle est érigée.

Ainsi une construction en bois brut, par exemple, ne pourra s’intégrer sur le littoral niçois car trop urbanisé avec des matériaux classiques, mais pourra très bien être construite dans des espaces plus naturels comme la vallée du Var où les communes du moyen ou du haut pays.

Cependant, les contraintes liées à la technique de construction en fuste qui peuvent être parfois incompatibles avec certains plans. Parlez-en avec votre architecte.

Conclusion

Réalisation et crédit photo: F. Alain , www.le-fustier.com

Fuste – Réalisation et crédit photo: F. Alain , www.le-fustier.com

Création d’emplois durables, protection de l’environnement, gestion des forêts et augmentation de la qualité de vie. Les maisons en rondins présentent bien plus d’avantages que d’inconvénients. Le seul bémol est la difficulté de convaincre les pouvoirs publics de l’intérêt de ces constructions et de leur faculté à s’intégrer dans l’urbanisme local.
Même s’il est certain qu’on ne verra pas apparaître de telles habitations sur le littoral sur-urbanisé des Alpes-Maritimes, il reste quand même réaliste de penser que la fuste peut s’intégrer dans des espaces encore naturels des communes littorales du département.

Et pourquoi ne pas voir apparaître, dans un futur proche, des fermes, des entrepôts ou encore des immeubles en rondins de bois. Au lieu de créer des techniques de construction utilisant toujours plus de technologies et de ressources naturelles, les solutions à de nombreux problèmes ne pourraient-elles pas simplement nous venir de la nature ?

Christophe Quintavalle

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager:

,

One Response to Une maison en bois brut: la fuste

  1. Bruno ROMAN 09/07/2013 à 10 h 44 min #

    Bravo Christophe !! c’est un bel exemple d’utilisation de ressources naturelles dédiées à la construction.
    Un jour, sera t- il possible de voir des fustes remplacer des immeubles de grande hauteur….
    En tout cas, j’espère que tu vas bien et n’hésites pas à me faire parvenir tes infos.
    Cordialement.
    Bruno ROMAN